Apprenez-en plus sur la capsulite rétractile de l’épaule et son évolution. Découvrez également comment la kinésithérapie peut accélérer sa guérison et améliorer les symptômes.

Qu’est-ce qu’une capsulite de l’épaule?

La capsulite rétractile de l’épaule est une maladie évolutive qui peut sérieusement affecter la qualité de vie de la personne qui en souffre. Son évolution est lente et laborieuse (plusieurs mois) et les douleurs qui y sont associées peuvent être très importantes.

Elle est une inflammation de la capsule de l’épaule. La capsule est un manchon de tissu conjonctif entourant l’articulation qui en isole l’intérieur et qui assure sa stabilité. Elle est constituée de replis qui, lorsqu’ils s’inflamment, collent ensemble limitant la mobilité du bras. Certaines sources parlent également d’une rétraction et d’un épaississement de la capsule.

Évolution de la condition

L’évolution de la capsulite de l’épaule se fait en trois phases. Elle peut être plus ou moins longue (de 9 à 18 mois) en fonction de plusieurs facteurs comme l’état de santé de la personne ou les traitements qu’elle entreprend.

  • Phase aigüe (1 à 3 mois) : Phase inflammatoire aigüe, l’épaule est gelée et est très douloureuse;
  • Phase subaigüe (3 à 6 mois) : Diminution de l’inflammation avec regain progressif des amplitudes de mouvement;
  • Phase de récupération (5 à 9 mois) : Guérison progressive avec retour plus ou moins complet des fonctions et des amplitudes de mouvement.

Traitement de la capsulite rétractive par la kinésithérapie

La kinésithérapie est une approche thérapeutique permettant de suivre une personne durant toute l’évolution de sa capsulite. Étant une approche adaptative et évolutive, le thérapeute adaptera son travail à la progression de son client afin de lui offrir ce dont il a besoin au bon moment, du soulagement des douleurs jusqu’au regain des amplitudes de mouvement.

Le premier rendez-vous permettra au spécialiste d’évaluer la condition et de déterminer quels seraient les meilleurs outils à utiliser pour traiter l’épaule de son client.

En phase aigüe :

Si vous souffrez d’une capsulite en phase aigüe, nous vous suggérons de consulter un médecin. Il proposera probablement une arthrographie distencive, une infiltration qui permettra de diminuer l’inflammation et de passer à la deuxième étape de la guérison. Plus l’intervention est faite tôt, plus elle sera efficace.

En attendant l’arthrographie ou immédiatement après, le drainage lymphatique manuel permettra de diminuer l’inflammation et les douleurs ressenties.

À la phase subaigüe :

C’est à cette phase que la kinésithérapie peut débuter. Le traitement sera adapté aux symptômes ressentis et à l’évolution de la condition. Au début, le traitement devrait viser le soulagement et le support avec quelques conseils et exercices pour soulager les douleurs.

En fonction de l’évolution, le kinésithérapeute utilisera des techniques de gain de souplesse et d’amplitude articulaire et vous offrira des exercices de rééducation afin d’accélérer le retour au fonctionnement normal de votre articulation.

Au niveau de la thérapie manuelle, les techniques seront choisies en fonction de l’évaluation et pourraient comprendre :

  • Drainage lymphatique manuel pour diminuer l’inflammation;
  • Massothérapie ou travail des fascias afin de diminuer les rétractions musculaires et tissulaires inévitablement présentes;
  • Techniques spécifiques afin de diminuer les contractures et les tensions musculaires;
  • Soulagement des douleurs périphériques (douleurs au cou ou au dos).

Les traitements à la phase subaigüe seront plus rapprochés afin de permettre une relance rapide du processus de guérison et de vous aider à soulager les douleurs.

En phase de récupération :

À cette phase, la majorité du travail peut se faire par des exercices à la maison. Le kinésithérapeute vous démontrera comment regagner la mobilité et la force perdue.

Vous pourriez prendre rendez-vous au besoin afin de mesurer objectivement l’évolution de la condition, pour détendre la musculature et les fascias ou pour soulager l’épaule si elle est douloureuse.

Vous souffrez d’une capsulite?

Découvrez la kinésithérapie

Références

  1. Marc Mongeau, Claude Thériault  »notes de cours de masso-kinésithérapie » Institut Kiné-Concept, Montréal Révision 2008
  2. Yves Xhardez et ses collaborateurs  »Vade-Mecum de kinésithérapie et de rééducation fonctionnelle » Maloine, 2010