Nous parlons souvent de compensation en kinésithérapie, d’aider le corps à mieux compenser, de réduire le stress qui lui est imposé, ses douleurs, ses inconforts. Cet article a été écrit afin de clarifier la vision kinésithérapeutique de la compensation et des liens qu’elle entretient avec la santé.

Un corps imparfait, cherchant à fonctionner sans douleur

Lorsqu’on regarde un livre d’anatomie et de biomécanique, nous remarquons vite que l’image du corps humain présentée dans ces livres est bien loin de la réalité. Ces livres présentent une structure idéale permettant au corps de fonctionner avec le moins de contraintes possible. Malheureusement, notre squelette et notre posture reflètent rarement l’idéal présenté par les anatomistes. Les contraintes internes et externes que doit subir notre corps imposent des stress mécaniques qui doivent être gérés.

Toutes ces contraintes amènent le système nerveux à travailler d’arrache-pied afin de trouver la manière la plus efficace de faire fonctionner le corps sans douleur. Pour ce faire, à chaque instant, il envoie des milliers de message au système musculaire afin d’effectuer autant de petits ajustements. C’est ce qui s’appelle compenser.

La compensation: un phénomène naturel

La compensation est un phénomène naturel, constamment gérée par le système nerveux. Mieux nous compensons, meilleur sera notre bien-être physique, notre santé. En fait, un corps qui compense parfaitement bien fonctionne habituellement sans douleur.

Facteurs nuisant à la saine compensation

Plusieurs facteurs nuisent à la saine compensation, voici quelques exemples :

  • Hypo-extensibilité musculaire,
  • Hypo-mobilité articulaire,
  • Vieille blessure,
  • Présence de tissu cicatriciel,
  • Alimentation de piètre qualité,
  • Stress chronique,
  • Mode de vie sédentaire,
  • Fatigue,
  • Tout affect négatif à l’homéostasie.

L’intervention du kinésithérapeute

La kinésithérapie est la technique idéale pour améliorer les phénomènes de compensation. Son champ d’expertise se situe au niveau des tissus mous (muscles et fascias), des articulations (gain et entretien de la mobilité) et de la biomécanique.

L’évaluation objective effectuée lors du premier rendez-vous permettra de déterminer les facteurs nuisant le plus à la saine compensation. Le traitement visera les facteurs ayant le plus grand impact sur votre capacité à compenser.

Les impacts positifs sur la santé

Les avantages de la kinésithérapie sur la santé et sur le bien-être physique sont nombreux. Une amélioration des compensations amène rapidement une réduction des douleurs, un relâchement des tensions musculaires et une amélioration de la posture.

Vous avez des problèmes de compensation?

Découvrez la kinésithérapie