Cet article sur la proprioception s’adresse aux professionnels de la santé ainsi qu’aux clients ayant amorcé un travail de rééducation suite à une blessure. Il décrit toutes les étapes d’une proprioception progressive en fonction de l’évolution de la guérison.

La proprioception peut être utile dans les situations suivantes:

Si vous êtes une personne en récupération d’une blessure, veuillez demander l’avis d’un professionnel de la santé avant de commencer ces exercices.

Exercices simples

La proprioception du membre supérieur (s’applique à l’épaule, au coude et au poignet) n’est pas très compliquée. Il y a trois principes à respecter : travailler dans la non-douleur, y aller progressivement sans sauter d’étapes et recommencer souvent avec persévérance.

Au début de la rééducation :

Exercice 1- Stabilisation rythmique. L’exercice de proprioception doit se faire à deux. Idéalement le thérapeute démontre l’exercice au client avec une personne ressource pouvant faire l’exercice régulièrement avec lui ou elle. Le bras est placé dans une position surélevée (zone de mouvement atteignable sans douleur) et une contraction isométrique est requise. La personne aidante provoque un début de mouvement (en poussant ou tirant le bras) suffisant pour obliger le client à résister, mais pas suffisamment pour créer une perte de contraction isométrique. Cet exercice augmentera en temps et en intensité en fonction de la progression du client.

Exercice 2- Exercice miroir. Le client place le bras non affecté dans une zone de mouvement atteignable par le bras blessé (par exemple flexion de l’épaule à 60 degrés, flexion du coude à 30 degrés et extension du poignet à 15 degrés: être créatif dans la position du bras). Le client tente ensuite d’amener son bras blessé dans le même angle que l’autre bras, les yeux ouverts puis les yeux fermés. En ouvrant les yeux, le client corrige l’angle de mouvement nécessaire puis recommence. Faire de 10 à 20 répétitions de 5 à 10 fois par jour.

Exercice 3- répéter un mouvement, bras blessé. Le client amène son bras blessé dans une position atteignable activement. Il tente ensuite de répéter la position les yeux ouverts, puis les yeux fermés. Corriger la position si une erreur est effectuée. Se concentrer sur les articulations atteintes. Faire de 10 à 20 répétitions de 5 à 10 fois par jour.

Proprioception plus avancée :

Proprioception

Exercice 4- Proprioception sur deux bras, puis un bras. Commencer par mettre 2 mains sur la planche à équilibre (avec le bâton en diagonale) à quatre pattes et les yeux ouverts d’abord. Après quelques jours de travail, progressez sur une planche de bois ayant une demi-sphère en dessous ou sur une planche de plastique ayant un demi-ballon dessous. La progression se fera de deux façons. Premièrement, simplement fermer les yeux: l’oeil est source importante d’information proprioceptive pour le cerveau. Lorsque vous fermez les yeux le système nerveux doit se fier uniquement sur les informations qu’il collecte des différents récepteurs nerveux (éléments proprioceptifs) présents dans les muscles et articulations, ce qui augmente les gains faits par l’exercice proprioceptif. Ensuite, il faut répéter l’exercice en étendant les jambes progressivement pour être en position push-up. Recommencer l’exercice de proprioception sur le demi-ballon. Débuter par 15 secondes une fois, puis progresser graduellement jusqu’à 60 secondes et effectuer de 3 à 5 répétitions.


équilibre 4Exercice 5- Proprioception sur ballon. Utiliser un ballon d’une grosseur appropriée : assis sur le ballon bien gonflé, vos genoux devraient être à 90 degrés. À quatre pattes avec les genoux sur un banc, positionner le corps de façon à placer les deux mains sur le ballon en gardant les bras perpendiculaires au corps (voir image). Une fois l’exercice maîtrisé de cette façon, on devrait placer les jambes en extension en position push-up. La progression se fait comme suit: les yeux ouverts puis fermés, les deux mains sur le même ballon, puis deux mains sur deux ballons. Démarrez la proprioception par 15 secondes une fois, puis progresser jusqu’à 60 secondes et effectuer de 3 à 5 répétitions.

ous avez besoin d’aide avec votre rééducation?

Découvrez la kinésithérapie